Brièvement

Notre organisme doit son origine à des parents provenant de la communauté anglophone de Saint-Lambert et de Greenfield Park. Peu à peu, son action s’étend sur tout le territoire de la Rive-Sud de Montréal et implique les parents de toute la communauté.

 

C’est en 1954 que débute une filiale Rive-Sud de l’Association du Québec pour les déficients intellectuels. Elle deviendra, en 1990, l’Association de la Rive-Sud pour la Déficience Intellectuelle (ARSDI).

En 2018, dans le but d'être plus représentative auprès de sa clientèle, l'ARSDI change de nom pour "Ma deuxième maison à moi".

 

Quatre (4) grandes priorités marquent son histoire :

  • La scolarisation des enfants handicapés ;

  • Le développement des habitudes de travail ;

  • L’hébergement des adultes et l’organisation d’activités de socialisation ;

  • La conciliation travail-famille et le répit pour les parents.

 

Notre Histoire

En 1965, pour acquérir des habitudes et des habiletés de travail, un centre de travail adapté pour les adultes est créé en utilisant la salle du Club Lions de Saint-Lambert.

Après avoir inauguré des ressources d'hébergement et des appartements supervisés par un éducateur en 1970, une levée de fonds permet d'inaugurer les Ateliers Horizon Inc en 1971 pour faire face à la demande. Ce nouvel édifice est situé au 240, avenue Saint-Laurent, à Saint-Lambert. C'est le site actuel de notre siège social que nous occupons depuis les rénovations effectuées entre 1991 et 1992. À noter que l'immeuble porte le nom du fondateur de l'Association, Arthur de Breyne.

En 1976, une nouvelle charte est émise au nom de l'Association du Québec pour les déficients mentaux. Trois (3) modifications subséquentes à cette charte conduiront à notre situation actuelle.

En 1979, une résidence de groupe est construite sur l'avenue Bétournay, à Saint-Lambert. Puis, en 1983, l'on assiste au début de l'organisation du camp d'été résidentiel pour les adultes vivant avec déficience intellectuelle. Les services des Ateliers Horizon Inc. prennent de l'expansion au même moment et s'étendent jusqu'à Brossard où une succursale voit le jour dans les locaux du Centre communautaire Émile-Nelligan.

Entre 1985 et 1997, le programme de jumelage amical Parami est mis en application ainsi qu'un camp de jour pour les enfants de 0-14 ans.

En 1989, le succès des Ateliers Horizon Inc. conduit à la construction de nouveaux locaux plus vastes, sis au 3530 rue Isabelle, à Brossard, où tous les services sont regroupés.

L'année 1990 marque le moment où le nom de l'Association du Québec pour les déficients mentaux, créée en 1976, est modifié pour l'Association de la Rive-Sud pour la Déficience Intellectuelle, et sa version anglophone South Shore Association for the Intellectually Handicaped.

Entre 1991 et 1992, des ateliers de broderie chinoise et d'aérobie sont développés. Aussi, un atelier de langue anglaise d'intégration à la vie communautaire demeure actif de 1993 à 2000.

Entre 1993 et 1996, une maison acquise à Brossard, sur la rue Bujold, permet d'accueillir une dizaine de nouveaux pensionnaires pour contribuer à la réintégration sociale des personnes handicapées.

Entre 1994 et 1996, un camp de jour estival est implanté pour intégrer les enfants, à Varennes.

Entre 1994 et 1998, un club de marche, incluant la présence d'étudiants et de stagiaires en milieu scolaire, s'intègre aux loisirs municipaux de Saint-Hubert.

En 1996, suite à une demande des parents, l'on assiste à la création des Belles Matinées (2 heures) pour enfants de 4 à 12 ans, de même qu'à l'instauration du répit du samedi (5 heures).

Entre 1995 et 2001, un atelier de théâtre est créé pour les adultes. L'activité est maintenant offerte durant le camp estival, à Val-Estrie, près de Sherbrooke.

Entre 1998 et 2006, sont créés à la Maison Bétournay le programme de répit, le camp d'été, un service de gardiennage et d'aide aux devoirs ainsi que des activités dirigées pour les adolescents.

L'année 2005 marque un tournant au niveau de l'Association puisqu'en plus de la clientèle déficiente intellectuelle (DI), elle s'adressera également à la clientèle vivant avec des troubles envahissants du développement (TED).

L'année 2009 est une année charnière car ayant atteint les capacités maximales du potentiel de sa structure, le conseil d'administration s'applique à revoir l'ensemble de son offre de services.

En 2010, création de l'activité sociale Hang Out, offerte à la clientèle de jeunes adultes anglophones. Aussi, implantation d'un service de répit continu durant la relâche scolaire, les journées pédagogiques et les vacances estivales.